Image d'introduction
expatriation Allemagne
Texte d'introduction

Karine disposait déjà d’une véritable expérience professionnelle lorsqu’elle a décidé d’internationaliser son parcours grâce à un Volontariat International en Administration (VIA) en Allemagne. Elle nous fait part de son expérience outre-Rhin. Et le bilan semble plutôt positif : Karine songe déjà à prolonger son VIA !

Corps de l'article

Pour quelles raisons as-tu choisi de partir en Volontariat International en Administration en Allemagne ?

Je me suis inscrite sur le site Civiweb à la fin de mes études, en me disant que ce serait une expérience intéressante. J'avais pu étudier en Allemagne et aux États-Unis, ce qui m'avait énormément plu, et je souhaitais avoir une expérience professionnelle significative à l'étranger. Au final, j'ai d'abord travaillé trois ans en France avant de décrocher ce poste de VIA.

Tout s'est un peu fait par hasard pour être honnête : j'avais postulé à différents postes en VIA (en fonction des missions proposées, pour le pays de destination j'étais ouverte à peu près à tout) et on m'a contactée pour le poste en Allemagne. Le timing collait, je voulais changer de travail, j'avais déjà travaillé dans un institut culturel français à l'étranger, je connaissais déjà le pays et la langue. Du coup, j’ai sauté sur l'occasion.


Tübingen, sur les bords du fleuve Neckar

Quelles missions te sont confiées au quotidien ?

Je suis responsable des cours et des diplômes de langue française DELF-DALF-TCF. Je m'occupe du programme des cours, j'encadre l'équipe des enseignants, j'organise et promeus les sessions d'examens dans la région. Je mets aussi en place des activités pédagogiques en lien avec celles du secteur culturel.

S’intégrer en Allemagne : mission facile ou difficile ?

Plus ou moins facile. Maîtriser la langue est un plus non négligeable, mais les Allemands ne sont pas non plus le peuple le plus ouvert. Mais par le biais de collègues (français) j'ai pu faire la connaissance d’Allemands « pure souche » et une fois qu'on a fait leur connaissance, on crée rapidement des liens. Mais j'avoue que je côtoie davantage de Français ici, et je parle beaucoup moins allemand que ce à quoi je m'attendais en arrivant.

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite effectuer un VIA ?

  • Se renseigner sur l'entreprise ou la structure, la ville et la région.
  • Persévérer, même si cela ne fonctionne pas du premier coup.
  • Se préparer à des démarches administratives parfois un peu pesantes.
  • Connaître (au moins les bases) la langue pour faciliter son intégration.

Comment envisages-tu ton avenir professionnel à l’issue de ton VIA ?

Si possible, j'aimerais renouveler mon VIA pour un an. Sinon, je pense partir en voyage pendant quelques mois en Asie et en Océanie. C'est un voyage qui m'attire depuis plusieurs années et je me dis que si je ne le fais pas à la fin de mon VI, je ne le ferai jamais ! Ensuite, je rentrerai peut-être travailler en France. Tout n'est pas encore très clair, et j'ai encore plusieurs mois avant de devoir commencer à y réfléchir sérieusement.

Titre articles poussés
En savoir plus sur : Portraits d’expatriés